Suivre le poids de son nourrisson les premiers mois : une nécessité

Il est nécessaire de surveiller de près le poids du nourrisson au cours de ses premiers mois, car il sert de premier indicateur de la santé du bébé. Lorsque le bébé ne pèse pas assez ou pèse trop lourd par rapport à sa taille et par rapport à la moyenne, c’est que des vérifications d’ordre médical s’imposent.

La croissance post-natale : très importante

Dès le moment où le bébé vient au monde, ses mensurations sont prises : sa taille, son poids, son périmètre crânien et bien d’autres mesures encore. Concernant le poids du nourrisson, il est généralement situé entre 2,5 et 4 kilos. Toutefois, il est tout à fait normal que son poids baisse légèrement au cours de la première journée, car la transition entre la nourriture fœtale et le lait nécessite un temps d’adaptation. De plus, le nourrisson doit encore évacuer certaines substances après la naissance, ce qui a un impact sur son poids.

Généralement, les nourrissons perdent entre 150 et 250 grammes à ce moment-là. Ensuite, la croissance ne s’arrête plus, notamment au niveau de la taille et du poids. Son poids initial devrait d’ailleurs être rattrapé au bout d’une semaine. Il est très important de suivre de près la croissance du bébé à ce stade, car une nutrition insuffisante pourrait lui causer de l’hypoglycémie et d’autres complications au niveau de sa santé.

Pendant les six premiers mois : une vérification stricte

croissance-du-bébéUn bébé qui ne grandit pas assez et qui ne gagne pas assez de poids a certainement une anomalie, dans la mesure où la croissance est très rapide et très significative à ce stade. Il est d’ailleurs recommandé de peser et de mesurer le bébé tous les 10 jours pendant les 6 premiers mois, afin de garder un œil sur sa croissance. Pour cela, la tenue d’une courbe de croissance sera utile voire indispensable, pour interpréter facilement les chiffres sur la croissance du nourrisson.

Bien évidemment, il est normal qu’il affiche une légère perte de poids après une diarrhée ou toute autre maladie, notamment celles qui ont causé une grande déshydratation du bébé. Mais il est également fréquent que le bébé perde un peu de poids au cours de la poussée de dents, période qui s’accompagne souvent de fièvre et de douleurs. Grâce à la courbe taille poids de votre bébé, les pédiatres pourront analyser la croissance du bébé et en tirer une interprétation. En cas d’anomalie de croissance, il sera ainsi plus facile de trouver rapidement une solution.

Prise de poids trop importante : les risques

Bien qu’il a été dit que la croissance du bébé sera importante au cours de ses quatre premières années, il est tout de même important de bien surveiller son poids. En effet, un poids inférieur à la normale pourrait être symptomatique d’un apport nutritionnel insuffisant ou d’une maladie chronique, alors qu’un surpoids à cet âge pourrait signifier une poussée d’hormones prématurée. Lorsque l’anomalie est diagnostiquée tôt, il sera alors plus facile d’appliquer le traitement adéquat pour rétablir l’équilibre de croissance du bébé.

Observer l’IMC : pratique et nécessaire en même temps

Pour savoir si votre enfant est dans la bonne taille et est dans le bon poids, il est indispensable de recourir à une méthode de calcul très connue : l’IMC ou indicateur de masse corporelle. Il s’agit d’un rapport entre la taille et le poids du bébé. Il faut alors veiller à ce que cet indicateur reste toujours dans la moyenne par rapport à l’âge du bébé.

Toutefois, il faut noter que pendant la première année, l’IMC est très élevée, puis descend de 1 à 5 ans. C’est à partir de l’âge de 5 ans que l’IMC commence à remonter petit à petit jusqu’à la puberté et jusqu’à l’âge adulte. Pour vous aider, demandez conseil auprès de votre médecin ou du pédiatre lors du suivi de l’IMC.

Laisser un commentaire

Flash Santé © 2016 Frontier Theme