Parabène : le substitut existe t-il ?

Les parabènes, des conservateurs massivement utilisés dans les produits cosmétiques, ont été progressivement bannis à cause de leur action néfaste sur l’organisme notamment leur action documentée sur les récepteurs des oestrogènes.

Vient donc le methylisothiazolinone (MIT) pour substituer les parabènes. Malheureusement, la société française de dermatologie (SFD) confirme qu’à son tour, le MIT a prouvé un nombre croissant d’irritations et d’eczéma. « Nous constatons des réactions de plus en plus fréquentes à ce nouveau conservateur, en particulier des eczémas de contact », précise Dr Brigitte Roy-Geffroy, la directrice exécutive de la SFD en s’appuyant sur des indications fournies par REVIDAL (le réseau de vigilance en dermato-allergologie).

La molécule remplaçante de parabène, considérée comme allergène, est présente dans de nombreux produits cosmétiques à utilisation quotidienne comme le savon, les lingettes pour bébé, les shampoings voire même des produits de ménages. « Quelques rares cas de gène respiratoire et d’irritation de muqueuses ont également été observés » signale Dr Annick Barbaud, responsable du service de dermatologie au CHU de Nancy.
En fait, les produits cosmétiques avant d’être commercialisés, passent par un ensemble de tests sur des groupes de sujets afin de détecter des allergies probables. Dr Barbaud rajoute à propos de ce sujet « Le problème de l’allergie c’est que les tests qui sont effectués sur des personnes volontaires ne provoquent bien souvent pas de réaction sauf s’il s’agit d’un irritant majeur. » Le MIT n’a justement pas provoqué des réactions allergiques sur les personnes ayant subit le test avant sa mise dans les marchés.

Trouver la molécule pour remplacer n’importe quel produit banni reste un problème d’actualité. Les industriels vont donc devoir se pencher de nouveau pour trouver un autre conservateur plus inoffensif pour remplacer les parabènes.

Laisser un commentaire

Flash Santé © 2016 Frontier Theme